Espaces verts

Sommaire :

1. Actualités
2. Déjections canines
3. Zéro phyto
4. Ville fleurie : obtention de la fleur
5. Des ruches à Ballainvilliers
6. Plannings de plantation
7. Entretien des arbres
8. Des animations pédagogiques
9. La chenille processionnaire du pin : un vrai fléau

Actualités

 

Voici une liste des travaux réalisés dans la commune lors des derniers mois :

Paillage des massifs et des haies

Taille d’arbres ou de haies

Plantation au cimetière de rosiers et d’arbustes

Désherbage manuel des trottoirs

Rebouchage en terre et engazonnement d’un espace au droit de la barrière de sortie parking des Hauts-Fresnais

Création d’un potager à l’école des Marais

Entretien du parc de la mairie (nettoyage démoussage)

Nettoyage du chemin piétonnier dans le bois des Daunettes

 

Déjections canines

 

Les déjections canines sont de plus en plus nombreuses sur la commune. Il devient urgent de préserver vos espaces de vie et de respecter le travail des agents communaux qui sont chargés d'entretenir vos espaces verts. Leurs conditions de travail deviennent insupportables lorsqu'il s'agit de tondre les pelouses et de débroussailler les chemins souillés !

Nous faisons appel au civisme de chacun, pour que Ballainvilliers conserve son cadre de vie agréable et convivial et pour cela, un simple sac en plastique suffit !

Zéro Phyto

Témoignage de Sylvie Groseil, Responsable Espaces verts à la mairie de Ballainvilliers

En décembre 2014, la commune de Ballainvilliers a reçu le diplôme Trèfles Phyt'Eaux Cités pour son engagement dans la lutte contre les pesticides suite à son adhésion à la Charte du même nom.
Ce programme concerne particulièrement les services voiries et espaces verts des communes qui contribuent malheureusement pour beaucoup à la contamination des eaux par l'utilisation de produits phytosanitaires (herbicides, insecticides.).
Nous avons donc mis en place, en respect avec cette charte, des procédés d'entretien naturels des espaces communaux comme le paillage, le fauchage, les plantations de vivaces mais surtout le désherbage manuel pour l'entretien des massifs ou les campagnes de nettoyage des voiries réalisées 2 fois par an.
Celles-ci n'étant plus traitées chimiquement, il est donc tout à fait normal de voir apparaître dans nos rues et sur nos trottoirs de la végétation spontanée plus connue sous le nom « mauvaises herbes ».

Même si elles semblent polluer visuellement notre cadre de vie, j'aimerais rappeler qu'elles sont indispensables à la biodiversité. Alors n'hésitez pas chez vous à adopter le « zéro phyto » d'autant qu'il existe quelques alternatives efficaces pour ralentir leur pousse ou s'en débarrasser respectueusement : les déloger avec des outils, brosser régulièrement les surfaces concernées pour éliminer la terre, les arracher à la main ou même verser régulièrement de l'eau bouillante pour les faire disparaître.

Parallèlement, il me semble important de préciser que seules 440 communes sur les 36 000 françaises ont, à ce jour, répondu à l'objectif « zéro phyto » fixé par la loi « Labbé » obligeant toutes collectivités à se passer d'ici le 1er janvier 2017 des produits phytosanitaires. Ballainvilliers en fait partie et nous pouvons en être fiers. Alors, chez vous aussi, ayez le réflexe « zéro phyto » et la nature vous remerciera !

Ville Fleurie : obtention de la fleur

 

Ballainvilliers met en œuvre une politique de préservation de l'environnement à travers une gestion raisonnée de ses espaces verts. Elle a obtenu la première fleur du label ville et village fleuri cette année et le célèbre panneau décorera bientôt les entrées de ville.
Les actions engagées concernent la qualité du sol, une consommation raisonnée des ressources en eau et de l'énergie, la diminution des pesticides, la valorisation des déchets verts Lire plus...

Des ruches à ballainvilliers

 

Écologiques, utiles, travailleuses : oui nous parlons bien ici des abeilles ! Ces petits insectes ont fait leur entrée à Ballainvilliers et 4 nouvelles ruches arriveront en renfort dès cet été pour venir butiner les prairies fleuries de notre ville !

Après l'Hôtel à insectes, voici donc un autre type de logement à insectes qui va faire son apparition dans le parc du château : les ruches.

Plannings de plantation

 

Avoir une belle ville fleurie à chaque saison, c'est un art rendu possible grâce à un travail de réflexion en amont. L'équipe des Services Techniques de la ville réfléchis donc chaque année à des thèmes pour les ronds-points, mais veille aussi à ce que nous puissions tous bénéficier d'un fleurissement des plus agréables tout au long de l'année.

Après le temps de la réflexion, vient le temps des plantations et ensuite de l'entretien !

Entretien des arbres

 

Nous bénéficions d'une ville fortement arborée et celà contribue à notre bien être. Malheureusement, les arbres ou végétaux souffrent aussi parfois de maladies ou vieillissent ce qui peut les rendre dangereux.
Ainsi, l'ensemble du patrimoine naturel est surveillé de près et c'est pour des raisons de sécurité que la ville a du abattre 14 prunus rue du Petit Ballainvilliers à la mi-mars et que 20 nouveaux arbres ont été replantés pour les remplacer.

Des animations pédagogiques

Le respect de l'envirronement fait partie aujourd'hui des enjeux mondiaux : la pollution en général et les mauvaises gestions des ressources ont un impact direct sur notre lieu de vie mais également à terme sur notre santé. Avoir une attitude de préservation de notre milieu de vie passe avant tout par l'initiation au monde naturel et par la connaissance de son fonctionnement.
Ainsi, la ville de Ballainvilliers a mis en place plusieurs activités ludiques et pédagogiques permettant aux plus jeunes (mais aussi aux plus grands) de découvrir ce qu'est la Nature.



Le potager du Roi :
Dans le château, chaque année les enfants peuvent assister et participer avec les agents du service technique de la ville à la création et à l'entretien d'un potager. Un moment de plaisir partagé qui permet aux enfants d'éveiller leurs sens tout en découvrant plein de choses !

 

Les animaux du Château:

Toujours dans le château, vous pouvez retrouver un poney (Monk), des poules et des chèvres : une petite promenade en famille vous permettra de découvrir ces animaux et peut-être de pouvoir leur donner à manger pour vous attirer leurs faveurs.

 

Essonne verte, Essonne Propre :
Chaque année, avec l'aide du conseil Départemental, Ballainvilliers participe à ce grand élan éco-citoyen : les enfants se donnent rendez-vous en avril et nettoient la ville afin de valoriser les espaces naturels tout en se sensibilisant aux problèmatiques environnementales.

Hôtel des insectes :
Les insectes sont bien souvent perçus comme des nuisibles... Mais en réalité, chacun possède une utilité et participe au fonctionnement de la nature. En construisant un habitat adapté à chaque insecte que l'on souhaite accueillir, on permet de favoriser la biodiversité et également de mieux les découvrir.
On peut y trouver des Chrysopes, des abeilles et guèpes solitaires, des coccinnelles, des papillons, etc.


Chenille processionnaire du pin : un vrai fléau

La chenille processionnaire du pin peut non seulement causer de graves dégâts aux arbres, mais occasionner également des troubles pour la santé humaine. La lutte contre ce ravageur passe par la destruction des nids et le piégeage des chenilles.

Comment reconnaître la chenille processionnaire du pin ?

Les chenilles mesurent de quelques millimètres à 4 cm selon leur stade de développement. Aux derniers stades, elles sont de couleur brun-noir, avec des taches rougeâtres sur les flancs et le dos, et une face ventrale jaune. Leur corps est recouvert d'une multitude de poils urticants capables de déclencher de graves allergies et des lésions cutanées, oculaires et buccales (chez les animaux), ce qui fait de ces chenilles des insectes dangereux pour l'homme et les animaux domestiques.

Dégâts et espèces de pins concernées

Les chenilles, lorsque l'infestation est importante, peuvent défolier presque totalement les arbres, ce qui les affaiblit considérablement et les rend plus fragiles face aux attaques d'autres parasites et maladies.
Les premiers dégâts sont visibles sous la forme de plumets d'aiguilles jaunes et sèches. Les espèces concernées sont le pin sylvestre, le pin maritime, le pin d'Alep, le pin blanc, le pin noir d'Autriche, le pin laricio et, plus rarement, les cèdres.

Comment détruire les chenilles processionnaires ?

- La destruction des nids durant l'hiver : il faut retirer les nids à l'aide d'un échenilloir et les brûler ;
Ces gros nids sont parfaitement visibles dans les pins : ils sont tissés sur les branches les mieux exposées au soleil et abritées des vents dominants. Il sont volumineux, blancs au maillage compact ;
- La pulvérisation d'une solution insecticide à base de Bacillus thuringiensis var. kurstaki, en automne de préférence, époque à laquelle les processionnaires sont les seules chenilles présentes dans les pins ;
- La pose de pièges à phéromones, dès le début des vols (qui commencent en juillet), pour capturer les papillons mâles et limiter le nombre de fécondations... et donc de pontes et de futurs nids ;
- La pose d'écopièges à chenilles dès le début du mois de février pour capturer les chenilles qui descendent de l'arbre et les détruire ;
- L'installation de nichoirs à mésange (bleue, charbonnière...), prédateur naturel des chenilles processionnaires (une mésange peut consommer jusu'à 40 chenilles par jour, prélevées directement dans les nids).

Précautions à prendre face à ces chenilles très allergisantes

Le contact des chenilles et des nids est très allergisant et les chenilles sont dangereuses même à distance. Si la chenille est menacée, elle projette ses centaines de milliers de poils urticants longs d'à peine 1 mm, qui demeurent en suspension dans l'air et peuvent ainsi être inhalés ou atteindre les yeux, la peau du visage et du cou.
Ces poils urticants contiennent une toxine irritante et peuvent provoquer des troubles respiratoires, maux de gorge, rougeurs, démangeaisons, conjonctivites, lésions cutanées voire nécrose des tissus ; chez les personnes sensibles, le choc anaphylactique est également à craindre.
Ne secouez ni manipulez donc jamais de nid, occupé ou non, sans prendre les précautions qui s'imposent : masque couvrant les yeux, le nez et la bouche, protection du visage, du cou, des mains, des membres...

Attention également aux chenilles en procession ou présentes sur les arbres ou à l'intérieur des écopièges. À noter que les poils restent urticants durant plusieurs mois : ne laissez pas des enfants jouer sous un arbre ayant été infesté depuis moins d'un an.
Attention également aux animaux domestiques (chevaux, vaches, chats, chiens...), chez qui les chenilles peuvent causer de graves nécroses de la langue.

La lutte contre les chenilles processionnaires est surtout une affaire de professionnels. Pour plus de sécurité, il est vivement recommandé de faire appel à un spécialiste pour leur destruction et celle des nids.

LA VIGILENCE EST DE MISE À BALLAIN

La présence de chenilles processionnaires a été signalée en avril dernier sur la ville par un riverain. Le nid, en effet installé dans un pin rue du Parc, a depuis été traité. Les Services techniques et Espaces verts ont ainsi été attentifs et ont repéré leur invasion dans le parc du Château où la végétation est constituée de quelques pins. Un piège a aussitôt été disposé. L'Agence Régionale de Santé Île-de France a émis une alerte pour les communes Franciliennes et appelle à la plus grande vigilance.

Mis à jour le 07/11/2016